Ce père a retiré son fils du lycée pour lui permettre de devenir pro-gamer

comment devenir un progamer ?

Avec les avancées actuelles en termes de commerce et de marketing, toute chose peut devenir source de revenus. Il est actuellement possible d’obtenir une rémunération en devenant joueur de jeu vidéo professionnel.

Le hic avec ce type de « métier », c’est qu’il est exercé par de nombreux mineurs qui sont encore scolarisés.

La plupart des parents obligent les jeunes gamers à calmer leur passion des jeux vidéo. Ce n’est pourtant pas le cas du père de Lucas Hakansson. Le joueur d’Overwatch, alias « Mendokusaii », ne se voit absolument pas à abandonner l’école. Son plan à l’origine est de prendre une année sabbatique.

Quel ne fut pas l’étonnement du jeune homme quand son père lui a permis de quitter le lycée pour poursuivre ses ambitions de devenir progamer.

comment devenir un progamer ?

L’histoire incroyable de Lucas « Mendokusaii » Hakansson

Le père de Lucas Hakansson, Henrik, a décidé d’annoncer aux administrateurs de l’école de son fils qu’il retirait son fils du lycée. « Il ne me l’a pas demandé. Il ne m’a rien dit. Il est juste rentré à la maison et a dit, tu ne vas pas prendre une année sabbatique, tu vas quitter le lycée. » a raconté Lucas aux journalistes lors de sa participation à la journée médiatique d’Overwatch Ligue à Los Angeles.

Pour Lucas, l’incroyable annonce de son père a été une surprise totale, d’autant qu’auparavant, Henrik avait accusé son fils d’être accro à des jeux qui provoquent la violence. Avouant lui-même ne pas aimer l’école et ne pas être doué en cours, le jeune suédois est ravi de la décision de son père. Grâce à ce coup de pouce paternel, le joueur a aussi affirmé qu’il allait enfin pouvoir se focaliser sur sa véritable vocation.

Une décision difficile pour Henrik Hakansson

Quand il était enfant, Lucas souffrait de dépression et d’anxiété. Peu doué pour les études et le sport, il a échoué dans de nombreuses matières au lycée. Selon ses propres dires, la seule chose qui rendait sa vie supportable était les jeux vidéo. Son père avait perçu l’« addiction » de son fils aux jeux vidéo et ses résultats médiocres à l’école comme un état déplorable des faits.

Constructeur de meubles âgé de 50 ans devenu informaticien sur le tard, Henrik Hakansson n’a pas compris l’adoration de son fils pour les jeux vidéo, mais il a essayé de le faire. À force de communication et d’observation, Henrik a finalement admis que son fils avait plus besoin des jeux vidéo que des cours au lycée.

Il a même commencé à jouer à des jeux comme Call of Duty.

Lucas est désormais un joueur reconnu dans son domaine. Si de nombreuses personnes désapprouvent la décision du père de Lucas, celui-ci continue à l’encourager dans la réalisation de ses ambitions.

Un article écrit par Micka publié sur Fredzone.org